Les frappé.e.s du game du Master DDL

Les frappé.e.s du Game en quelques mots c’est :

  • 48h de creation non-stop
  • 46 participant.e.s en présentiel
  • 12 participant.e.s en distanciel
  • 11 experts
  • 10 serious Games prototypés
  • 1 sujet : la confiance

    On a adoré !
    On a kiffé !

    Et bientôt un jury se réunira pour désigner le jeu vainqueur… affaire à suivre !!!!

Cette formation intensive d’un week-end complet à 50 personnes pour créer des serious games autour d’un sujet impactant et participer à des ateliers pour apprendre de nouvelles méthodes a attiré l’attention des formatrices du master Master Didactiques des langues.  Gaël Zanol (enseignante FLE au CIREFE et chargée du cours de création de jeux pédagogiques FLE en Master 1) et Dolly Ramella (ingénieure pédagogique du master) ont participé le week-end du 19 mars à Saint-Malo de cette rencontre sérieuse.  

Dolly Ramella et Gaël Zanol avec le Graphic Recording de la première journée de formation

Riches de leurs participations et organisations de “week-end créa”, game jam, hackathon, les Frappé.e.s ont conçu un format hybride. Un mix de découvertes et de rencontres, d’apprentissages et d’expérimentations, de créativité et de game design, d’agilité et de design sprint.

Pendant 48 heures en présentiel et en distanciel, chaque équipe a conçu un jeu sérieux dans la convivialité et la bienveillance, et ainsi participé à faire avancer le sujet de société (gardé secret jusqu’au dernier moment).  Nos enseignantes ont prototypé deux serious games qui seront jugés dans le mois à venir par un jury d’experts mais nous voulons vous laisser un petit aperçu de ces créations : 

Vous allez encore entendre parler de cette aventure et peut-être aussi l’expérimenter ? Soyez attentifs ! 

 

Pour plus d’information sur les Frappé.e.s du Game : https://lesfrappees.fr/


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.